Chengdu : immersion dans une mégalopole chinoise

Aidao nunnery

Nous commençons donc notre voyage de 6 mois en famille en Asie par la Chine et c’est à Chengdu que nous faisons nos premiers pas, super mégalopole de plus de 10 millions d’habitants.

Chengdu

La banlieue n’est qu’un enchaînement de tours d’habitations plus hautes les unes que les autres. Une gigantesque statue de Mao trône fièrement sur la place Tian Fu tandis que le quartier de Chunxi road abrite une zone piétonne avec plus de 700 magasins.

Chengdu Tian Fu

Chengdu est une ville plutôt agréable, il y a pas mal de voitures mais aussi beaucoup de scooters exclusivement électriques qui procurent une atmosphère plus calme que dans certaines autres grandes villes d’Asie. Les rues sont bordées d’arbres et il y a de nombreux poumons verts au centre de cette ville tentaculaire.

Chengdu

Que voir, que faire à Chengdu avec des enfants ? 

Nous logeons dans une auberge de jeunesse située à quelques pas du Wenshu Monastery. Nous trouvons assez vite nos marques dans ce quartier que l’on appréciera beaucoup pour son calme relatif comparé au reste de la ville. Et c’est au départ de notre auberge que nous partons explorer la ville, tantôt en bus, tantôt en métro.

Le monastère de Wenshu

Je ne peux que vous conseiller d’aller vous promener au Monastère de Wenshu. Ce fut l’un de mes endroits préférés à Chengdu. Il héberge encore une centaine de moines dont les journées sont rythmées par les prières. 

Wenshu monastery Chengdu
Wenshu monastery Chengdu
Wenshu monastery Chengdu

Nous avons pu assisté à la prière du soir, vers 18h. Il est interdit de prendre des photos, j’ai donc enregistré le son de leurs prières. C’est un moment d’une extrême force. Leurs incantations mêlées à l’odeur de l’encens, leurs prières rythmées par des rituels et leurs déambulations rendent l’instant magique. 

Prières au monastère de Wenshu, Chengdu

En discutant avec d’autres personnes, il y a aussi une prière le matin aux aurores, vers 7h.

Prières au monastère de Wenshu, Chengdu

Wenshu monastery Chengdu
Wenshu monastery Chengdu
Wenshu monastery

La base de recherche et de reproduction des pandas

Chengdu est surtout connue pour abriter la base de recherche de reproduction des pandas, animal emblématique du pays. C’était la raison de notre venue ici, les filles idolâtrant cet animal trop mignon.

Chengdu research Base of Giant panda breeding

Après avoir détruit l’habitat naturel des pandas et utilisé ces adorables oursons comme cadeaux diplomatiques auprès des pays du monde entier, les autorités chinoises se sont aperçus peut-être un peu tard que l’espèce étaient en voie d’extinction avec moins de 2000 spécimens dans le monde. En 1987, la base de Chengdu ouvrit avec seulement 6 pandas. Les vétérinaires et biologistes ont découvert la difficulté de reproduire des pandas.

Chengdu research Base of Giant panda breeding
Chengdu research Base of Giant panda breeding

En effet la femelle n’est féconde que quelques heures par an et le mâle a besoin de conditions particulières pour s’accoupler. Ils ont travaillé également sur la préservation des bébés jumeaux, assez fréquent mais dont l’un des bébés est systématiquement abandonné par la maman. Par une technique d’échanges de bébés, les vétérinaires chinois réussissent à maintenir en vie les bébés jumeaux. Chaque naissance est une petite victoire, car malgré tout ce travail, il n’y a que quelques naissances de pandas par an (11 à Chengdu en 2018).Pour financer toutes ces recherches, les chinois travaillent en étroite collaboration avec les zoos du monde entier. Les pandas sont loués aux zoos étrangers pour un million de dollars par an avec des contrats très pointilleux sur les conditions d’accueil de leurs animaux. Et si un bébé né à l’étranger, la naissance est encadrée par des soigneurs chinois et le bébé devra rentrer au pays au bout de 3/4 ans pour rejoindre la base de Chengdu. 

Chengdu research Base of Giant panda breeding

Le but ultime est la réintroduction des pandas dans leur milieu naturel. Pour cela les nouvelles générations d’enfants chinois sont sensibilisées à la préservation de ces espèces en  voie de disparition. Réussiront-ils malgré tout à atteindre leur objectif quand on sait que les villes chinoises grignotent toujours plus d’espace sur les forêts de bambous ? 

C’est une visite très instructive (en particulier le film en anglais dans la partie musée du parc). 

Il est recommandé d’arriver très tôt au parc afin de profiter du repas des pandas, vers 8h-8h30 car ensuite ces nounours flemmards dorment une bonne partie de la journée. Evidemment il y a quelques groupes de chinois exaltés qui poussent de petits cris à chaque mouvement de ces peluches noires et blanches mais en marchant un peu (quand eux prennent plutôt le mini bus du parc) vous trouverez des coins plus tranquilles. 

Chengdu research Base of Giant panda breeding

People’s park

Nous avons passé quelques heures à déambuler parmi les allées du People’s Park de Chengdu. Entre musiques et chants traditionnels, joueurs de xiangqi ( jeu d’échec chinois), mares et étangs à poissons, nous avons apprécié cette promenade verdoyante.

Musée des sciences et technologies du Sichuan

En cas de mauvais temps, je vous recommande de visiter avec les enfants le “Sichuan science and technology museum “. C’est un peu notre “cité des sciences” parisienne, version chinoise et beaucoup beaucoup plus grande. Nous y avons passé 2 heures mais nous aurions pu encore passer plus de temps.

Sichuan science and technology museum

Le bon plan : le musée est gratuit sur présentation des passeports !

Aidao nunnery et Jinsha nunnery

Nous sommes allés aux nonneries d’Aidao et de Jinsha qui se situent dans le même quartier. Les vieux temples sont entourés de grands immeubles, c’est un sacré choc des cultures !

Jinsha nunnery Chengdu
Jinsha nunnery
Jinsha nunnery Chengdu
Aidao nunnery
Aidao nunnery

Chengdu, informations pratiques :

  • Pour dormir à Chengdu je ne peux que vous conseiller notre auberge de jeunesse : le Lazybones Hostel. Nous avions un dortoir privé pour nous à 30 euros la nuit environ. Ça faisait un peu cagibi mais nous avions une salle de bains privative et passions finalement le plus clair de notre temps dans la salle commune. Chaque soir sont organisés des activités autour de la culture chinoise : Hot pot, raviolis, calligraphie, confection de masques. Vous avez aussi la possibilité de faire votre lessive pour 15 yuans (2 euros).
Lazybones hostel Chengdu
  • Nous mangeons soit à l’auberge : le plat est à 20-25 yuans soit environ 3 euros, leur Hui Guo Rou est un délice ainsi que leurs beignets à la banane. Ou bien pour le même prix à 4 nous mangeons des nouilles dans le quartier du temple ! En général nous choisissons nos restaurants en fonction de leur popularité auprès des locaux, c’est souvent de bonnes adresses. Pour les petits-déjeuners nous achetons du café en poudre et des briquettes de lait pour les filles dans les supérettes, que nous complétons par de petits gâteaux ou des snacks auprès des vendeurs ambulants à l’extérieur (pain fourré, épi de mais, galettes épicées…)
  • Les entrées au monastère de Wenshu, à la nonnerie d’Aidao et à la nonnerie de Jinsha sont gratuites.
  • Pour nous déplacer nous prenons le métro (environ 4 yuans le trajet par personne, soit 0,50 euros, le prix dépend de la distance parcourue, A. 6 ans ne payant pas) ou bien le bus pour 2 yuans par personne (il y a une caisse à coté du chauffeur pour glisser vos billets, faites l’appoint, le chauffeur ne rend rien). Nous utilisons l’application Moovit pour organiser nos déplacements.
  • Tout se paye via un QR code en Chine, même les petits marchands ambulants possèdent leur QR Code. Les appareils à cartes bancaires sont inexistants. Ne pouvant pas payer via QR code (il faut une carte bancaire chinoise), nous retirons des espèces à la banque pour payer tout en liquide.
QR code chine
  • Concernant les communications, nous avons Free. Ça ne fonctionne pas en France mais ça marche du tonnerre en Chine ! La 4G nous évite aussi de passer via un VPN qui parfois ne fonctionne pas correctement afin de pouvoir nous connecter aux sites bloqués en Chine (Facebook, IG, Google..)
  • Nous nous sommes octroyés un petit extra dans le quartier de people’s Park : un massage chinois des pieds pour 25 yuans chacun (3 euros) les 30 minutes.

Nous avons adoré cette étape à Chengdu. C’est notre premier contact avec la Chine et ses habitants. Nous découvrons des personnes souriantes, très accueillantes, qui ne parlent pas un mot d’anglais mais ce qui ne les empêche pas pour venir nous parler, nous, rares occidentaux dans cette immense jungle urbaine.

Nous quittons Chengdu pour monter en altitude, prochaine étape : Shangri-La aux portes du Tibet.

Je vous recommande également ces voyages

Aucun commentaire

Laisser un commentaire