Roadtrip en Norvège en van : 3 semaines de la France aux Lofoten

Cet été le mot roadtrip a pris tout son sens. Partis de France à bord de notre van, nous avons traversé la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne et le Danemark pour prendre enfin un ferry. Destination la Norvège !

Pourquoi la Norvège ? Pour sa nature préservée, ses fjords, ses neiges éternelles, le soleil de minuit, ses routes toutes plus belles les unes que les autres. C’était la deuxième fois que nous partions en Norvège en van en famille. Mais cette fois-ci avec un objectif ambitieux : partir de France et rouler jusqu’aux iles Lofoten soit un roadtrip de près de 7000 kilomètres !

La Norvège en famille : camping-car, van ou tente ?

La Norvège c’est le paradis en Europe pour les amateurs de camping. Nous n’avons jamais autant croisé de camping-car, fourgons aménagés, tentes de toit, vans… Et pour cause ! Il est autorisé de camper partout en toute légalité ! Dans la réalité, en camping sauvage nous n’avons croisé que des vans, des tentes de toit et quelques courageux norvégiens en tentes.

Ce n’est pas seulement parce que nous en possédons un mais le van c’est vraiment le véhicule que je vous recommande pour expérimenter le camping sauvage en famille en Norvège ! Le van est discret, il se fond dans la Nature, il permet d’accéder à des lieux inaccessibles aux campings-cars, sur des chemins non carrossables ou trop étroits. Et parce qu’en Norvège la météo peut être capricieuse, il offre la possibilité de se mettre à l’abri sans souffrir du froid ou de l’humidité d’une simple tente.

A propos de la météo en Norvège l’été, je vous fais un petit compte-rendu à la fin de l’article !

Si vous n’avez jamais expérimenté la vie en van, surtout avec vos enfants, je vous recommande de louer ce type de véhicule sur un long week-end pour en apprécier ou non la vie à bord. Le van, vous aimez ou vous détestez. Nous, on n’y voit aucun défaut. Liberté sur la route, vous allez où vous voulez. Retour à plus de simplicité. Ni salle de bain, ni toilettes. On se lave dans un fjord ou un lac glaciaire et on se rend compte que c’est possible de se passer d’une douche tous les jours ! Et surtout, on se réveille tous les jours dans des spots tous plus dingues les uns que les autres !

La Norvège : comment trouver des spots de campings sauvages ?

Le camping sauvage en toute légalité c’est clairement l’attrait énorme de la Norvège ! Nous avons dormi au bord d’un lac, en haut d’une montagne, au beau milieu d’un parc national… Rares sont les endroits où le camping sauvage n’est pas autorisé en Norvège.

Comment est-ce possible chez eux et pas chez nous ? D’abord parce qu’il n’y a que 14 habitants/kilomètres2 et que ça offre donc de l’espace pour tous. Et ensuite parce que le norvégien est respectueux de la Nature. Vous ne verrez donc aucun déchet (norvégien) au bord des routes ou sur les spots de camping sauvages, donc aucune gêne pour personne, donc pas d’interdiction !

Pour trouver nos spots pour la nuit, nous n’avions que 2 exigences, mais pas des moindres. D’abord avec un point d’eau pour pouvoir nous laver : lac, fjord, rivière… Puis éloigné de la route. Il y a en effet pléthore de petits parkings le long des routes, souvent choisis par les campings caristes mais ce n’est pas l’idée du camping sauvage que nous avons. Nous recherchions des spots plus intimes, plus discrets.

Nos techniques de recherches de spots de campings sauvages

Nous avions 3 techniques pour trouver des lieux de campement pour la nuit :

  • Par hasard, en arrivant en fin de journée dans un coin sympa qui donnait envie d’y rester pour la nuit. La règle à respecter en Norvège est d’être suffisamment éloigné des habitations (150 mètres).
  • En cherchant sur une carte, quand venait l’heure de se poser et que nous n’avions pas de spot pour la nuit. Nous ouvrions Google Maps en version satellite et étudions les zones au bord des fjords ou des lacs où nous pouvions peut-être garer le van à proximité.
  • Enfin en utilisant l’application Park4night qui recense tous les lieux de campings, bivouacs, parkings, remplissage de l’eau potable et vidange des eaux usées… Même si c’est une application en ligne et donc accessible à plus de monde, vous trouverez toujours des endroits où vous serez seuls au monde. Les campings caristes restent plutôt coincés dans les campings ou sur le bord des routes. Vous avez le reste de la Norvège pour vous.

En fin d’article, je vous fais un petit résumé de nos spots préférés pour passer la nuit avec localisation et photos !

3 semaines en Norvège : notre itinéraire jusqu’aux iles Lofoten

C’était notre deuxième roadtrip en Norvège mais impossible de se lasser des paysages. Nous avons porté notre choix sur cette destination pour utiliser notre van en mode camping sauvage à 100%. Nous sommes ainsi retournés avec plaisir sur les traces de certaines de nos étapes. Mais nous en avons aussi zappées d’autres (notamment citadines) et avons surtout découverts d’autres lieux.

Voilà notre itinéraire de 3 semaines en Norvège en van, volontairement bien chargé car notre objectif était d’atteindre les iles Lofoten et que nous sommes de grands habitués des roadtrips depuis 20 ans. Nous avons ainsi découpé notre roadtrip en 3 grandes étapes d’une semaine de route chacune : de la France à la route de l’Atlantique, puis jusqu’aux iles Lofoten et ensuite la redescente vers la France. Nous ne sommes pas retournés à Bergen cette fois-ci mais comme la ville est un incontournable je l’ai indiqué sur la carte pour que vous puissiez visualiser les grandes étapes.

Carte roadtrip Norvège en van

1ère semaine : de la France à la route de l’Atlantique (2000 kilomètres)

La Norvège n’est pas une destination impossible au départ de la France. Mais c’est forcément plus facile au départ de Lille comme nous. Il n’y a que 1200 kilomètres du Nord de la France au Nord du Danemark où vous prenez un ferry à Hirtshals pour Kristiansand en Norvège. Ensuite le nombre de kilomètres parcourus dépendra de votre itinéraire.

Cette 1ère partie de notre roadtrip norvégien de 800 kilomètres jusqu’à la route de l’Atlantique est un classique pour découvrir la Norvège et découvrir ses incontournables : fjords, églises en bois debout datant du Moyen-Age, petits villages typiques, neiges éternelles.. C’est l’itinéraire de base que je vous recommande pour passer 2 ou 3 semaines en Norvège !

Carte roadtrip Norvège van

De kristiansand à Undredal (8 heures sur 2 jours – 500 kilomètres)

L’objectif à la sortie du ferry à Kristiansand est de rejoindre le petit village d’Undredal à 500 kilomètres. Nous faisons étape pour la nuit à mi-chemin, à proximité d’Edland, au bord du lac de Godtholstjønn. Le paysage est superbe, brut, minéral avec quelques névés encore présent début juillet. Notre spot est accessible par un chemin non carrossable.

Le lendemain nous faisons une halte pour visiter l’église en bois debout de Roldal puis la cascade de Låtefossen avant d’arriver pour la nuit à Undredal. Nous choisissons de dormir dans le minuscule camping du village car il est impossible de trouver une place pour se garer à bonne distance des habitations et le camping a vraiment un emplacement idéal au bord du fjord.

De Undredal à Fjaerland ( 4 heures – 200 kilomètres)

Nous profitons de la matinée à Undredal pour nous baigner dans le fjord avant de reprendre la route. Puis nous choisissons de passer par la route des neiges : l’Aurlandsfjellet plutôt que par le tunnel de Laerdal, le plus long du monde. Soit 24,5 kilomètres, impressionnant la 1ère fois que nous l’avons pris mais monotone. Nous passons par le Stegastein, un point de vue spectaculaire sur l’Aurlandsfjord avant l’ascension vers les sommets enneigés. La route est sinueuse, les paysages splendides. Nous croisons beaucoup de moutons qui font le bonheur des enfants. C’est une route à ne manquer sous aucun prétexte !!

Nous faisons ensuite un petit détour vers l’église en bois debout de Borgund. Cette « Stavkirke » ou église en bois debout est appelée ainsi du fait de la technique utilisée au moyen-âge pour la construire. Il en reste encore quelques unes en Norvège toutes aussi superbes les unes que les autres. Celle de Borgund date de 1150 et n’a subi aucune modification depuis le Moyen-Age. Ses bois sculptés, ses têtes de dragons vous font replonger des siècles en arrière avec cette impression qu’un viking va surgir de nulle part.

Nous passons la barrière située dans la pâture des moutons juste derrière l’église pour faire la petite balade vers Vindhellavegen, une ancienne route abandonnée. Attention si vous croisez des moutons, n’essayez pas de les approcher, surtout si il y a des agneaux, ils peuvent être très agressifs pour défendre leurs petits ! Nous l’avons déjà expérimentés à plusieurs reprises !

Puis nous rejoignons pour la nuit Fjaerland, un de mes fjords préférés.

De Fjaerland à Geiranger ( 3 heures – 180 kilomètres)

Nous faisons un petit tour dans le village de Fjaerland, réputé pour ses bouquinistes.

Puis nous poursuivons notre route. Nous faisons une halte à quelques kilomètres pour admirer Bøyabreen, l’un des bras du glacier Jostedalsbreen, le plus grand glacier d’Europe continentale.

Nous décidons de dormir peu avant Geirangerfjord. L’un de nos spots les plus fous, au bord du lac glaciaire situé à 1000 mètres d’altitude, à Djupvatnet.

De Geiranger à la route de l’Atlantique ( 3 heures 30 – 150 kilomètres)

Nous ne nous arrêtons pas à Geiranger, mais admirons la vue depuis le point de vue de Flydalsjuvet. Cette année, pandémie oblige, il n’y a pas un seul bateau de croisière sur ce fjord classé au patrimoine mondial de l’Unesco et très touristique.

Nous poursuivons notre chemin vers la route des trolls : Trollstigen et ses lacets vertigineux !

Enfin nous arrivons route de l’Atlantique, connue pour être une des plus belles routes au monde avec ses ponts chevauchants mer et ilots!

Ce sont donc près de 2000 kilomètres parcourus en 1 semaine. Nous avons volontairement zappé Bergen et passé moins de temps sur certaines étapes déjà visités lors de notre 1er voyage.

2ème semaine : de la route de l’Atlantique aux iles Lofoten ( 1400 kilomètres)

Nous entamons la 2ème partie de ce roadtrip. Objectif : rejoindre Bodø en 2-3 jours (soit 900 kilomètres) pour prendre le ferry pour les Lofoten.

De kristiansund à Bodø/Moskenes

Cette partie du roadtrip nous ait plus inconnue, je n’ai pas trouvé beaucoup d’informations sur internet sur les lieux sympas entre Kristiansund, Trondheim ou Bodø et je comprends mieux : beaucoup de voies rapides, moins de reliefs, moins de parcs nationaux, beaucoup de villes, moins de charme si on reste sur la route principale…

Pour trouver des spots pour manger ou dormir nous devons sortir de l’E6 et parcourir quelques kilomètres dans les terres et retrouver une nature plus sauvage.

Nous arrivons à Bodø et prenons le ferry pour Moskenes au Sud des îles Lofoten. La traversée dure 3h15 et il faut avoir le coeur bien accroché ! Heureusement le retour se fera par la route.

Les îles Lofoten : de Moskenes à Narvik

Nous voilà arrivés dans les célèbres îles Lofoten, à peine 10 jours après notre départ de France, soit près de 3000 kilomètres parcourus. Aux Lofoten il est plus compliqué de faire du camping sauvage, surtout d’après nos critères. Nous nous rabattons sur le camping classique et en profitons pour faire une bonne lessive. Nous vous recommandons le Lofoten Beach camp à Ramberg qui permet de rayonner et visiter facilement le Sud des Lofoten.

Aux îles Lofoten nous avons adoré nous promener dans le village de Å, admirer les superbes cabanes rouges sur pilotis de Reine, déguster les kanelsnurrer de la Bakeri de Nusfjord. Sans oublier la soupe de poissons et le saumon fumé de chez Anita’s Sjømat et le « coucher de soleil » à minuit. La partie Sud des îles est clairement la plus belle, la plus abrupte, la plus typique des Lofoten. Nous y passerons 4 jours pleins sans faire trop de kilomètres.

Il est maintenant temps d’entamer la redescente vers la France. Pas moins de 3000 kilomètres, soit 35 heures de voyage cumulés que nous prévoyons de faire sur une petite semaine.

3ème semaine : de Narvik à la France (3000 kilomètres)

Nous savions que cette dernière partie de l’itinéraire était plus facile en terme de route. Plus de voies rapides, moins de virages, peu de fjords à contourner ou à traverser. Nous avons cependant pris le temps de savourer cette dernière semaine en Norvège. Nous avons campé dans des lieux dingues, seuls au monde. Gros coup de coeur pour la baie de Korsnes en forme de queue de baleine et pour ce pique-nique au refuge de Snøhetta que nous avons retrouvé avec plaisir. Et puis pour ce spot en pleine montagne aux abords du parc de Rondane et pour l’église en bois debout d’Heddal.

Informations pratiques :

Je vous conseille de lire l’article sur notre roadtrip précédent qui est toujours d’actualité. Je préciserai simplement quelques points.

Météo en Norvège l’été et soleil de minuit

L’une des particularités d’un roadtrip au mois de juillet en Norvège est de pourvoir profiter et admirer le soleil de Minuit. Cette série de photos a été prise aux iles Lofoten, à minuit passé ! Le soleil ne se couche au final jamais et la vie continue comme en plein jour. Les Norvégiens partent randonner, se baignent, mangent, font du cheval à toute heure du jour et de… la nuit !

Concernant la météo en général en été en Norvège, vous pouvez avoir tous les temps ! Du soleil, de la pluie (sinon les paysages ne seraient pas aussi verdoyants !), des neiges éternelles. Concrètement cet été, en juillet 2021, nous avons eu des températures en journée autour de 20 degrés. Les filles se sont baignées tous les jours (ok, elles ne sont pas frileuses). En été 2015, lors de notre 1er voyage en Norvège, nous avions eu des températures beaucoup plus élevées, autour de 25 degrés au mois d’août, clairement il faisait « chaud » !

Quels habits prévoir pour la Norvège l’été ?

Je pense que cette photo résume parfaitement la liste des vêtements à mettre dans sa valise pour partir en Norvège l’été !

Il peut faire chaud, frais voire froid en Norvège ! Tout dépend de l’altitude (nuit à 5 degrés dans le parc national de Rondane en juillet 2021, altitude 1000/1300 mètres) ou chaud à Bergen en août 2015 avec 25 degrés en journée et surtout avec une latitude à 60° donc un soleil plus fort ! Pour faire simple, il faut une doudoune, des t-shirts manches longues et courtes, un sweat/polaire, un maillot de bain, un pantalon, un short !

Les ferrys et bacs

Nous avions réservé notre ferry entre le Danemark et la Norvège sur la compagnie Fjordline. La traversée dure 2h15 sur leur nouveau ferry catamaran. Si vous traversez au moment du repas, je vous recommande de choisir l’option Lounge à 20 euros qui vous donne l’accès à l’avant du bateau et au buffet à volonté : toast de saumon, petites verrines, légumes, mini brochettes, boissons à volonté… Ca fait un petit budget supplémentaire pour une famille de 4 mais vous mangez vraiment bien et vous avez une vue imprenable pendant la traversée.

Pour les ferrys/bacs traversants les fjords il n’y a aucune réservation possible ni même nécessaire. Il suffit juste se placer dans la file d’attente. Les rotations et les temps de traversée sont rapides.

Par contre il convient d’enregistrer son véhicule avant l’arrivée en Norvège car le paiement des passages en bacs, de certains tunnels, ponts et portions de routes se fait maintenant automatiquement en ligne. Nous sommes inscrits sur Epass24 et nous pouvons ainsi régler tranquillement l’intégralité des péages une fois de retour en France. Pour le ferry entre Bodø et Moskenes nous avions pris le risque de ne pas réserver. Nous sommes arrivés 1h avant le départ et sommes passés tout juste dans les derniers sans réservation. En plein mois d’aout et sans période Covid la réservation me semble indispensable.

Pour vous donner une idée des prix, nous en avons eu pour 100 euros de péages divers (bacs, ponts, tunnels..) et 130 euros de ferry pour rejoindre les Lofoten (Bodo – Moskenes). Tarif valable pour un véhicule format van.

Le prix du carburant

Depuis notre dernier voyage en Norvège, le prix du Diesel n’est plus si différent qu’en France. Nous avons vu des tarifs entre 1,40 et 1,70 euros le litre. La vitesse sur les routes limitée à 80 kilomètres/heure permet aussi de faire plus de kilomètres avec un plein.

L’alimentation

Nous avons repris nos bonnes habitudes et retrouvé avec plaisir les pains norvégiens et tartinades que nous avions l’habitude d’acheter. C’était nos repas un midi/2 !

Nous avions emmené un peu plus de stock de nourriture que la 1ère fois mais surtout quelques bières (3 euros LA bière minimum en Norvège). Selon la place que vous avez, je vous conseille de privilégier l’import des boissons sucrées, alcoolisées et des gâteaux apéritifs. C’est ce qui revient le plus cher ici.

Si vous aimez le fromage, emmenez quelques morceaux aussi. En Norvège, le fromage se limite à des tranches pour sandwichs et au Brunost, un fromage au goût caramélisé. En revanche, les fruits sont très peu chers et en juillet c’est la pleine période des framboises, fraises et cerises cultivés sur les bords des fjords. Tandis qu’en août vous pouvez manger des myrtilles du matin au soir.

Et notre plus grand plaisir en Norvège : le barbecue à usage unique, vendu entre 2,50 et 4 euros qui permet de faire quelques grillades le soir en pleine Nature puis de terminer avec des chamallows.

Gestion de l’eau potable et vidange des eaux usées

En Norvège, tout est fait pour les voyageurs en campings car ou en van. Sur tout le territoire vous trouverez des stations de remplissage et de vidange des eaux gratuites. Nous les trouvions via l’application Park4night.

Nos spots préférés pour dormir en Norvège

  • Le lac glaciaire Djupvatnet, juste au dessus de Geirangerfjord. Situé à 1000 mètres d’altitude avec un accès à l’eau direct pour une petite toilette très fraiche ! Terrain plus ou moins plat selon la place disponible et les véhicules déjà présents. Vérifier la météo et surtout le vent si vous avez une tente de toit.
  • Sandvika, une petite plage déserte bordée de pins et de myrtilles à proximité de Bolsøya. Stationnement possible le long d’une route très très peu fréquentée.
  • Ce spot dingue à Herøyvika, dans la Baie de Korsnes (en forme de baleine), la météo menaçante, la plage pour nous seuls ont clairement rendu cet endroit magique ! Attention accessible uniquement aux vans, route non carrossable et étroite.

J’espère vous avoir donné envie de découvrir ce fabuleux pays ! N’hésitez pas à relire mon précédent article sur la Norvège et à me poser toutes les questions auxquelles je n’ai pas répondu en commentaires !

Bon voyage !

Je vous recommande également ces voyages

24 commentaires

  • Reply
    Christian Talibart
    19 novembre 2021 at 22 h 35 min

    Bonjour, Merci pour vos retours sur vos road trips en Norvège. Pour nous, ce sera cet été en fourgon FIAT DUCATO 540. Départ fin Mai et retour début Juillet. Vos photos sont magnifiques et nous rendent encore plus impatients d’y aller. Mais quel appareil photo avez vous qui cet équilibre de lumière et de couleurs ? Encore merci et bon prochain voyage !!!

    • Reply
      Pépette
      26 novembre 2021 at 14 h 21 min

      Bonjour !
      La Norvège c’est une excellent idée ! Il est fort fort probable qu’on y retourne aussi l’an prochain !
      Pour l’appareil photo il s’agit d’un Fujifilm XT20 parfait en voyage !

  • Reply
    Pauline
    18 décembre 2021 at 21 h 13 min

    Bonsoir, nous comptons faire notre premier périple en van jusque la Norvège cet été avec nos 2 enfants, au départ de Lille comme vous 🙂 Alors côté itinéraire, est ce que ça vaut vraiment le coup de pousser jusqu’aux Lofoten ? Votre premier périple donne bien envie et franchement on hésite de faire autant de route 🙂 Merci d’avance

    • Reply
      Pépette
      19 décembre 2021 at 11 h 16 min

      Bonjour Pauline !
      Si vous avez 4 semaines minimum devant vous, oui ça vaut le coup de monter jusqu’aux Lofoten.
      Si vous n’avez que 3 semaines, faites l’itinéraire classique de Kristiansand à la Route de l’Atlantique (voir mon 1er article de 2015), vous verrez 90% des plus beaux paysages norvégiens. Les Lofoten « ne sont que » la cerise sur le gâteau, la route est longue pour y parvenir et le soleil n’est pas garanti (une journée de beau temps pour faire de jolies photos sur les 4 jour qu’on a passé sur place). La Norvège c’est juste parfait pour les roadtrips en van !!!

      • Reply
        Pauline
        21 décembre 2021 at 20 h 23 min

        Un grand merci, nous allons suivre vos conseils ! J’enregistre précieusement votre article !

  • Reply
    NATHALIE PUTHINIER
    2 janvier 2022 at 18 h 27 min

    Bonjour,
    Nous sommes tentés par un roadtrip ect été mais n’avons pas de van. Savez-vous s’il est facile d’en louer sur place et à quel prix ? Merci

    • Reply
      Pépette
      14 janvier 2022 at 8 h 37 min

      Bonjour,
      Aucune idée car nous avons le nôtre mais ça doit pouvoir se trouver ! Soit en Norvège ou même en Allemagne !

  • Reply
    Godfroy
    13 janvier 2022 at 21 h 00 min

    Bonjour et bonne année 2022. Merci pour ce récit de voyage magnifique. Nous sommes à la retraite et partons si tout va bien mi avril et retour quand nous voudrons. Ma question est si vous pouvez me répondre. Combien avez vous dépensé en gasoil et combien en péages? En ce qui nous concerne nous partons avec notre camping car Pilote G 740.
    Merci pour les réponses. Si vous avez des conseils ou idées je suis preneur.
    Cordialement et nous vous souhaitons de beaux voyages.

    • Reply
      Pépette
      14 janvier 2022 at 9 h 02 min

      Bonjour !
      Je ne saurais pas donner le prix exact de nos dépenses en carburant (et tout dépend aussi de la consommation de chaque véhicule) mais j’ai relevé les prix affichés et en juillet 2021 ils étaient les mêmes qu’en France (entre 1,40 et 1,70 pour le Diesel) et pour les péages AUCUNE idée car à ce jour nous n’avons pas encore reçu la facture de la société norvégienne qui gère les péages, bacs et liaisons maritimes !!!! Quelques euros en moyenne pour les ferrys entre les fjords, les ponts ou les tunnels.

  • Reply
    bunel
    14 janvier 2022 at 12 h 42 min

    bonjour Super votre itinéraire me conviendrait nous irons en mai 2022 pour 4 semaines cela me donne envie vu vos photos je voudrais savoir avez-vous un itinéraire sur une carte merci (c’est la première fois que nous partons en van donc je voudrais avoir une bonne idée d’itinéraire) notre départ sera de Rennes) pour info j’ai regardé pas mal de blog où site de road trip le vôtre me plaie vraiment merci à vous de nous faire rêver avant le départ .

    • Reply
      Pépette
      24 janvier 2022 at 12 h 47 min

      Bonjour !
      Merci pour votre message ! Nous sommes en train de préparer l’itinéraire sur une carte pour la mettre en ligne.
      Mais rien de compliqué en Norvège, suivez juste vos envies 😉

  • Reply
    Elsa
    22 janvier 2022 at 22 h 00 min

    Bonjour,merci pour votre article qui donne envie !nous projetons un voyage de 2 mois (juin juillet) cette année et la destination n’est pas encore fixée. A l’opposé de la Norvège le Portugal est dans la balance! Que diriez vous des températures à cette période ? Est il nécessaire de manger à l’intérieur du van le soir par exemple ? Merci bcp pour votre réponse. Elsa

    • Reply
      Pépette
      24 janvier 2022 at 12 h 51 min

      Bonjour !
      Le Portugal nous tente vraiment beaucoup aussi l’été mais à l’opposé de vous ce sont plutôt les températures trop chaudes qui nous freinent.
      On a toujours mangé dehors, midi et soir, sauf quand il pleuvait.
      Le midi en t-shirt ou avec un petit pull. Le soir plutôt avec une bonne doudoune (parce qu’on a beaucoup campé aussi en altitude).
      Cette année (2021) on a eu un temps correct mais pas caniculaire. En 2015 nous avions eu chaud pendant 3 semaines.
      Je dirais que ça dépend vraiment des années.

      • Reply
        Elsa Thimonier
        25 janvier 2022 at 16 h 53 min

        Merci pour votre réponse ! On a aussi peut d’avoir trop chaud au Portugal et d’être freinés dans les activités. Le froid ne nous fait pas peur,on adore le bivouac en montagne mais c’est juste pas la même logistique ! Bons voyages et merci pour les articles !

  • Reply
    Solbes
    25 janvier 2022 at 13 h 35 min

    Je viens d’acquérir un Van super aménagé et j’aimerais avec mon épouse visiter la Norvège en partant de Toulouse. Le temps ne m’est pas trop compté (2 mois sans problème) et les Kms ne me font pas peur. Malheureusement je ne parle que français et pas un seul mot d’une autre langue même sous la torture. Est-ce d’après vous un handicape ? Sinon, avez-vous des conseils à nous donner concernant l’achat de billets ferry, lieux et villages à ne pas manquer. Pour un départ juin l’habillement et les provisions indispensables. Nous adorons le contact humain, les villages de pêcheurs, les monuments, les églises et tout ce qui fait le charme du pays. Bien sûr il y a les organismes officiels mais rien ne vaut les vrais vanlifers. Je vous remercie par avance pour toute l’aide que vous pourriez nous prodiguer.

    • Reply
      Pépette
      26 janvier 2022 at 16 h 12 min

      Bonjour !
      Ce n’est pas un problème si vous ne parlez pas anglais ! Il est toujours possible de se faire comprendre par des gestes. Et en dernier recours il existe des applications de traduction instantanée sur le téléphone !
      Si vous prenez le ferry entre le Danemark et la Norvège je vous conseille de réserver en ligne. Ensuite il n’y a aucune réservation à faire pour les ferrys traversants les fjords. Pour les lieux incontournables vous trouverez tout sur cet article et sur celui de 2015.
      Concernant les vêtements je vous dirais de prendre des tenues légères (t-shirt, short) mais surtout des couches intermédiaires (polaire, sous pull) et des tenues chaudes (doudounes, bonnet..). Selon l’altitude vous pouvez avoir chaud (25 degrés à Bergen en août 2015) ou froid (5 degrés dans le parc national de Rondane en juillet 2021)

  • Reply
    Ruffieux Mélanie
    31 janvier 2022 at 10 h 03 min

    Bonjour, votre itinéraire a l’air incroyable, nous voulons partir pour 3 à 4 semaine en septembre et nous avons un fiat ducato. je voulais juste savoir si les ferry étaient comptatible avec la hauteur de 2.7 m ? notre van fait 2.69 m et du coup nous avons peur que les ferry ne soient pas assez hauts.

    Merci d’avance de votre réponse

    • Reply
      Pépette
      31 janvier 2022 at 12 h 21 min

      Bonjour !
      Aucun souci ! Il y a des places prévues pour les piétons, les motos, les vans, les CC, les camions et donc pour votre Ducato ça passe large !!! 😉

  • Reply
    Fortin
    23 février 2022 at 10 h 05 min

    Bonjour , superbe roadtrip , juste une petite question concernant les péages , doit on obligatoirement enregistré le Van avant le voyage et sur quel site ? , ou seulement scanner la plaque d’immatriculation au péage ? Merci et encore bravo pour ces explications simples et direct .

    • Reply
      Pépette
      25 février 2022 at 7 h 36 min

      Bonjour,
      Je ne sais pas si c’est obligatoire ou non mais c’est ce que nous avons toujours fait pour faciliter les règlements.
      Nous utilisons Epass24 et du coup rien à régler sur place, même le ferry pour les Lofoten a été réglé en ligne à la fin de notre voyage.

  • Reply
    MALATRAY
    29 mars 2022 at 18 h 44 min

    Bonjour, nous allons partir cet été durant un mois avec notre van depuis Lyon. Je voulais juste savoir au niveau de l’auto pass? Je vois sur des sites qu’il existe un boîtier à commander pour les péages, ponts, tunnels etc.. Aviez vous ce boîtier? Y a t il une différence entre le site auto pass et le site E pass 24? Merci d’avance pour vos réponses et merci pour votre partage!

    • Reply
      Pépette
      30 mars 2022 at 16 h 30 min

      Bonjour,

      Nous n’avons pas ce boitier, j’imagine que c’est un système similaire au télépéage en France ?
      Ce n’est vraiment pas nécessaire, nous sommes juste inscrits sur Epass24 et ensuite à chaque fois que notre plaque d’immatriculation est lue (ponts, ferrys, bacs, tunnels…) tout est transmis au site qui nous envoie la facture à la fin du mois.

  • Reply
    Matthieu
    11 mai 2022 at 16 h 07 min

    Bonjour, super intéressant votre site ! Ça nous motive à visiter ce beau pays en fourgon aménagé.
    Question déjà un peu évoquée :

    Si je prévois 3 semaines pleines en Norvège (arrivée et départ de Kristiansand), est ce d’après vous suffisant pour monter jusqu’aux Lofoten sans trop se presser au quotidien et avoir le temps de profiter ?

    Merci de votre réponse et bravo pour ce site 🙂

    • Reply
      Pépette
      18 mai 2022 at 17 h 47 min

      Bonjour Matthieu,
      3 semaines pleines sur place c’est jouable pour monter jusqu’aux Lofoten. Sans trop se presser par contre tout dépend de votre façon de voyager, des étapes que vous ferez… Difficile de savoir à l’avance mais si vous vous donnez 11/12 jours minimum pour monter jusque Kristiansund (où se trouvent l’essentiel des fjords et des étapes « touristiques ») et 9/10 autres jours pour monter jusqu’aux Lofoten puis redescendre jusqu’à Kristiansand, ça me parait bien pour en profiter si vous n’êtes jamais allés en Norvège auparavant.

    Laisser un commentaire